Jean-Georges

1 Central Park West at Trump Hotel, New York

+1 212 299 3900 – www.jean-georgesrestaurant.com 

IMG_6683

LE bon plan gastronomique de New York. Jean-Georges, 3 étoiles au Michelin. Pour le déjeuner c’est 48 dollars les 2 plats, et ce, tous les jours. Depuis qu’un très cher ami m’y a amenée, c’est un rendez-vous devenu immanquable pour moi à New York. Attention ne pas confondre avec Nougatine qui est son 2ème restaurant dans le même lieu. Au bar,  on ne réserve pas (comme partout à NY) et c’est génial, donc on vient lorsque l’on a envie, jusqu’à 14h30. Le serveur vous donne automatiquement la carte de Nougatine et il faut demander celle de Jean-Georges! Sauf si l’on réserve une table à l’avance chez JG.

On aperçoit les arbres majestueux de Central Park dans cette salle baignée de lumière. C’est contemporain, épuré et confortable, même au bar où l’on est enveloppé sur ces sièges au cuir d’une rare douceur.

La perfection: produits de saison, épices et goûts puissants divinement bien associés. Jean-Georges suit la tendance pimentée de NY et probablement l’inspiration de ses voyages, si bien que chaque plat, dès l’amuse bouche est une extase. La seule difficulté est de choisir parmi cette carte. Inutile de dire que tout est extraordinaire, une aubaine pour les aventuriers.

Soupe de panais, poire, citronnelle et brioche croustillante… IMG_6678

Oursin, yuzu, piment japaleno sur du pain noir.IMG_6680

Rouget, dont la peau est devenue un subtil croustillant de graines, noisettes et épices… mélange brut et délicat, légumes dans un jus acidulé… IMG_6682

Les sens ont leur propre vocabulaire, que les mots ne peuvent remplacer. Il faut donc regarder, sentir et goûter… et même écouter.

IMG_6685

ABC Cocina

Découverte du dernier né de Jean-George. Just around the corner de ABC Kitchen. Point commun: Immense, bondé, la déco plus bétonnée est réchauffée par de belles fleurs, des luminaires comme des bulles accrochées sous les hauts plafonds et surtout par cette ambiance vivante des restos qui marchent et ne désemplissent pas à NYC…Arriver par hasard et se voir attribuer une table relève d’une chance plus qu’énorme! Et bien même pas peur car ce qui est génial quand on est seul ou à deux, on peut manger au bar, c’est « first come first served » soit en French : premier arrivé, premier servi… et vu que les bars sont grands, il y a des chances de trouver une petite place. Vraiment j’adore ces grands comptoirs, on s’y sent bien, au coeur de l’action et en interaction.

20131112-213739.jpg

Lire la suite