Pancake banane coco – Vegan

IMGP0721

Petit déjeuner vegan gourmand.

Un pancake détourné: tout d’abord délicieux, et pour les intéressés ou pas, totalement vegan et sans gluten. Croustillant, moelleux, léger. On vous demande juste d’aimer ce parfait mariage banane-coco. Il n’y a finalement plus grand chose en commun avec le pancake classique à part les 3 rondelles de banane en déco!

Pour 1 gros pancake à partager ou 1 personne gourmande

• 2 c à s de noix de coco rapée

• 1 c à s de farine de riz bombée

• 1/2 c à c de bicarbonate de soude

• Environ 8-10 cl de crème de coco pour lier la farine et la noix de coco. Si le lait ou la crème de coco est séparée en eau et graisse solidifiée, il faut la tiédir pour obtenir une crème lisse. (j’achète des briques en magasin bio: coco cuisine de la marque Isola bio)

• Un peu de sucre de coco, de rapadura ou de miel doux (1 c à c)

• 1/2 banane écrasée

• Un peu d’huile de coco pour la cuisson

→ Mélanger tous les ingrédients à la fourchette dans un grand bol puis ajouter la 1/2 banane écrasée.
→ Faire chauffer une poêle anti adhésive avec l’huile de coco
→ Répartir soit dans toute la poêle si elle est petite (20 cm) soit en plusieurs petits tas si la poêle est grande. La pâte doit être comme crème épaisse. Si vous avez le temps laisser reposer 5-10 min, la coco rapée se réhydrate.
→ Laisser cuire 5 min de chaque côté. Attention c’est un peu cassant lorsqu’on les retourne. La version en plusieurs petits pancakes est plus facile à manier pour la cuisson.

Servir encore chaud avec quelques rondelles fines de banane dessus.

J’ai commencé à faire cette recette et à l’écrire il y a quelques mois et les répétitions ont été multiples. Hier m’est venue une nouvelle idée et un détournement radical de ce faux pancake! Grâce à un potentiel invité intolérant au gluten (qui n’est pas venu mais merci quand même!) je l’ai transformé en tarte au fruit de la passion – genre lemon curd en utilisant de la purée de fruits avec ces mini pancake comme fond de tarte. Pour les amateurs de ces parfums je vous laisse imaginer l’association coco banane passion…

 

 

 

Cake d’hiver

IMGP0808

Happy New Year! Après quelques mois sans recette, je vous présente ce cake d’hiver aux saveurs réchauffantes pour illustrer cette saison.

Invention : le 20 décembre 2015
Réédition : au moins 6 fois dont 1 sans gluten qui fonctionne parfaitement aussi.
Particularités: très facile à partir du moment où l’on a tous les ingrédients.
Goût : Rond et doux mais avec du caractère!  On peut le qualifier de rustique ! Intéressant car malgré les ingrédients aux saveurs puissantes, chacun laisse place à l’autre.
Texture : Style cake aéré et peu gras. Très agréable !
Mise en situation: Goûté, petit-déjeuner, avec le café ou les 3 s’il n’est pas terminé.
Anecdote: Alors que je me vantais de mon nouveau gâteau, une amie me dit « et bien celui-ci n’est pas pour moi, je n’aime pas la plupart des ingrédients »… le temps passant j’ai fini par lui faire gouter mine de rien et finalement il a été apprécié. hihi 😉
C’est presque une passion que de faire manger à mon entourage des ingrédients qu’ils n’aiment normalement pas. Pour finir par entendre hmmm c’est bon…

 

Confection:
• 100 g de farine de blé (ou riz pour la version sans gluten)
• 100g de farine de châtaignes
• 1 c à c de bicarbonate
• 1 c à café de cannelle en poudre (un peu au pif)
• 1/2 cuillère à café de vanille en poudre (idem)
• 50g de poudre d’amandes
• 60 g de miel (de chez Bel pour les Annéciens) 
• 2 c à s de rapadura (excellent sucre non raffiné)
• 10 dates coupées en petit (à défaut une poignée de raisins secs)
• 3 oeufs
• 60 g de beurre 1/2 (ou doux et ajouter une pincée de sel)
• 4 c à soupe d’huile d’olive
• 1 belle orange bio (zestes et jus)

→ Mélanger tous les ingrédients secs puis ajouter oeufs, huile d’olive, beurre fondu. Le miel (chauffé très doux s’il n’est pas déjà liquide), le jus d’orange (100ml environ), dates coupées et zestes d’orange en dernier (car ils se prennent dans le fouet si on le met avant et cela peut être agaçant selon l’humeur… )
→ Verser dans un moule à cake beurré ou huilé
→ Mettre au four préchauffé à 180°C 40-45 min

 

Bon week end, on y est presque &  faites un gâteau si vous cherchez un peu de douceur ou une occupation 😉

Lait d’or

FullSizeRender

L’automne arrive et c’est le moment de vous dévoiler cette divine boisson chaude.

Belle découverte au Café Pinson : le lait d’or, boisson ayurvédique aux multiples vertues et surtout délicieuse. J’ai eu la chance de tomber sur la personne qui le fait et qui m’a  gentiment donné les indications pour l’élaboration de ce lait d’or. Tout tourne autour du curcuma, et des ingrédients associés pour l’assimilation maximum de la curcumine. Curcuma, star de cette boisson (il faut du poivre et du gras pour en obtenir les bénéfices). Vous trouverez facilement toutes sortes d’information à ce propos sur le web. Je m’attarderai ici sur l’aspect gustatif. J’ai simplement adapté avec du curcuma frais au lieu de faire de la pâte de curcuma, et le résultat est identique. Il existe d’autres variations, celle-ci est excellente.

Pour une tasse de lait d’or:

• 25 cl de lait de riz 

Râper 1 à 2 cm de curcuma épluché (c’est un rhizome qui ressemble à du gingembre en plus petit et  moins tordu, d’un beau jaune foncé une fois épluché, attention çà tâche!)

→ A défaut de curcuma frais, tenter avec de la poudre de curcuma ou même de faire cette pâte de curcuma. 

1/2 cuillère à café d’huile de coco

 3-4 tours de moulin d’un bon poivre

 1 c à café de sirop d’érable

 

→ Faire chauffer le lait de riz, avec le curcuma rapé, le poivre et l’huile de coco. Laisser bouillir quelques minutes, une belle couleur jaune d’or apparaît. Ajouter le sirop d’érable, fouetter, passer et servir .

→ Pour un effet mousseux comme au Café Pinson, battre au fouet électrique après l’avoir passer (ou utiliser la buse à vapeur d’une machine à café).

C’est inattendu et délicieux! Tout le monde adore, et personne ne trouve les ingrédients de ce doux mélange…

Gâteau à la texture plus-que-parfaite!

IMGP0712

En hommage à ma recette de gâteau prétentieux… Le bien nommé gâteau à la texture parfaite, s’est vu détrôné par quelques modifications.

C’est grâce à un dîner sans gluten (merci Antoine ;-)) que j’ai fait ce fameux gâteau avec de la farine de riz. Il s’est avéré encore mieux. Puis lors d’une des multiples répétitions, tant il est facile à réaliser et bon, j’ai réduit le miel pour atteindre l’ultime recette.

Léger, moelleux, presque fondant. A vous d’essayer.  Avec des poires, c’est idéal.

Pour 4-6 personnes:

• 100 g de farine de riz
• 50 g de poudre d’amande
• 1 bonne c à c de bicarbonate de soude (ou de la poudre à lever)
• 1/3 de fève Tonka rapée (sur une rape a noix de muscade) – ou à défaut vanille.
• 3 oeufs s’ils sont petits sinon 2 gros
• 80 g de miel (idéalement acacia sinon doux) – il s’agit donc d’un gâteau sans sucre.
• 70 g de beurre (pour ma part 1/2 sel)
• 20 cl de crème d’amande (ce n’est pas de la purée d’amande ni du lait d’amande, il s’agit d’une crème végétale genre crème fraiche liquide en brique sauf que c’est à base d’amandes → dans les magasins bio, très digeste, parfait aussi dans les soupes et purées)
• 200  à 230 g de poires mûres coupées en petits morceaux. (3 poires) On peut aussi tenter avec des prunes, des pommes…

→ Faire chauffer le four à 180°C
→ Mélanger dans un saladier: farine de riz, poudre d’amande, bicarbonate et fève Tonka rapée.
→ Faire fondre le miel et le beurre ensemble dans une casserole, à feu très doux.
→ Ajouter les oeufs à la farine puis miel-beurre, bien mélanger avec un fouet. Terminer par la crème d’amande.
→ Enfin ajouter les fruits dans cette pâte fluide, assez liquide.
→ Verser le tout dans un plat de 20-25 cm beurré ou avec du papier sulfurisé.
→ Et hop dans le four chaud pour 40-45 minutes.

Autour d’un thé, en dessert… et à terminer pour le petit dej.

Gâteau à la texture parfaite

IMGP0665Amandes – Miel – Fève Tonka… Mûres

Il y a parfois des tests qui réussissent et je m’en réjouis particulièrement, d’où ce titre carrément prétentieux 😉

L’époque des mûres commence, on en a encore pour 2 mois. Ceci dit, j’imagine bien d’autres fruits dans ce gâteau léger, moelleux, parfaitement humide et malgré tout aéré. Avec ou sans fève Tonka, cette saveur chaleureuse et unique qui se marierait à merveille avec la poire… bientôt.  Je prévois déjà des variantes et même sans fruit tout simplement!

C’est parti pour la recette, pour 4-6 personnes selon les appétits.

• 100 g de farine

• 50 g de poudre d’amande

• 1 bonne c à c de bicarbonate de soude (ou de la poudre à lever)

• 1/3 de fève Tonka rapée (sur une rape a noix de muscade) – si vous n’avez pas de fève Tonka, essayez d’en trouver sinon n’attendez pas, ce sera bien sans aussi.

• 2 oeufs

• 100 g de miel (d’un gout peu fort) – il s’agit donc d’un gâteau sans sucre.

• 70 g de beurre (pour ma part 1/2 sel)

• 20 cl de crème d’amande (ce n’est pas de la purée d’amande ni du lait d’amande, il s’agit d’une crème genre crème fraiche liquide en brique sauf que c’est à base d’amandes → dans les magasins bio, très digeste, parfait aussi dans les soupes et purées)

• 200 g de mûres.

 

→ Faire chauffer le four à 180°C
→ Mélanger dans un saladier: farine, poudre d’amande, bicarbonate et fève Tonka rapée.
→ Faire fondre le miel et le beurre ensemble dans une casserole, à feu doux.
→ Ajouter les oeufs à la farine puis miel-beurre, bien mélanger avec un fouet. Terminer par  la crème d’amande.
→ Enfin ajouter les fruits dans cette pâte fluide, assez liquide.
→ Verser le tout dans un plat de 20-25 cm beurré ou avec du papier sulfurisé.
→ Et hop dans le four chaud pour 35-40 minutes.

Ca gonfle un peu, on admire, on laisse refroidir et c’est bon!

 

Sérac, zestes d’orange, crumble chocolat

IMGP0593

Un peu de revendication, nous sommes début avril, NON ce n’est pas la saison des fraises malgré les étalages qui les exhibent fièrement. Chaque année elles débarquent de plus en plus tôt. Patience et profitons encore d’autres saveurs.

Le sérac, rustique et simple cache de belles surprises et deviendrait même subtil. Neutre, il s’assaisonne facilement, en version salée ou sucrée, sa texture est fort intéressante.Je risque de multiplier les recettes et variations, alors trouvez-vous un producteur ou ravitailleur qui le vend très frais! Pour les annéciens, au marché du samedi matin il est excellent chez Stéphane – le bio chèvre (à côté du Pain Tartine, excellent aussi). C’est du sérac de chèvre. Fabriqué à base de petit lait donc très maigre (pour une fois que l’on peut s’en réjouir!),  il porte le nom de sérac dans les Alpes, c’est l’équivalent de la brousse, de la ricotta et encore d’autres noms où il y a des élevages, selon les élevages. Il y en a de chèvre, brebis ou vache.

Pour 4 personnes :

La crème onctueuse

– 400 g de sérac très frais (après quelques jours il ne peut plus s’utiliser en version sucré, vérifiez au nez, c’est le mieux)

– 2 cuillères à soupe rases de sucre

– Les zestes de 2 oranges – bio bien sûr (laisser en un peu sur l’orange, à utiliser au moment de servir)

→ Fouettez le sérac avec le sucre, au batteur pour encore plus d’onctuosité. La texture devient incroyablement douce et lisse)

→ Ajouter les zestes d’orange et mettre au frais. 

Le crumble croustillant → peut se faire la veille

– 100 g de farine (dont 30 g optionnel de farine de châtaigne – ce n’était pas intentionnel :  hasard de rupture de stock qui s’est avéré de bonne augure et donne un goût rustique)

– 70 g de chocolat noir rapé, mouliné : faites comme vous voulez selon vos ustensiles, et si c’est irrégulier c’est pas plus mal.

– 30 g de sucre 

– 65-70 g de beurre demi-sel ou ajouter une pincée de sel 

→ Chauffer le four à 180°C

→ Mélanger dans un saladier les ingrédients secs, puis le beurre sorti tout droit du frigo, coupé en petits morceaux. Malaxer, encore, et quand on obtient la texture parfaite: qui se compacte et se brise facilement. Stop c’est fini!

→ Répartir les « miettes » dans un plat, et mettre au four 25 min. A mi-chemin retourner vaguement ce crumble avec une spatule pour optimiser le croquant. 

→ Laisser refroidir

Au moment de servir (très frais), répartir la crème de sérac dans des coupelles, pots ou verres, et parsemer le crumble croustillant au chocolat dessus (il en restera…) enfin quelques zestes d’orange s’il en reste. Dernière option: quelques cristaux de fleur de sel.

Dégustez: c’est frais, gourmand, surprenant et délicieux!

 IMGP0580

Vive le printemps !

Bananes Coco

 

IMGP0547

Allez une mini recette quasiment en direct, après cuisson et dégustation immédiate. L’histoire est simple et la recette aussi. Peu de quoi satisfaire mes papilles à disposition, une envie de douceur et 3 bananes oubliées sérieusement mures!

Et hop un peu d’huile de coco dans une poêle, on ajoute les dites bananes à la peau noire charbon (oh! belle surprise en enlevant la peau elles sont toujours mangeables) coupées en petits morceaux, on saupoudre généreusement de noix de coco râpée, un peu de sucre « fleur de coco« …. çà cuit, les ingrédients s’enlacent et le tour est joué on peut se régaler.

Si vous n’avez pas de sucre « fleur de coco », du Rapadura sera parfait, ou au pire du sucre de canne. Franchement pour ceux qui ne connaissent pas le Rapadura çà vaut la peine d’aller faire un tour dans un magasin bio, c’est addictif dans les yaourts notamment. 

Options à peine plus sophistiquées… une petite (ou grande) lampée de rhum se plairait bien avec ses amies bananes et noix de coco, ou encore un peu de cardamome, faites vos essais!

Crème chocolat, poires et kasha

IMGP0519

Very very light, totally vegan dirait-on aux US. J’y part justement et pendant ma connexion à Paris, je partage ce dessert très simple, que j’ai refait récemment.  Peu d’ingrédients, une texture extrêmement douce et légère pour cette crème au chocolat élaborrée à partir de tofu soyeux. Non! je ne suis pas fan de tofu et de soja!! Le mot soyeux est important, vous le trouverez en magasin bio, c’est en général en barquette. Je me suis inspirée d’une recette sur le blog de Cléa.

La crème au chocolat est délicieuse en elle-même dans la mesure où l’on prend un bon chocolat puisqu’il n’y a que çà en 2ème et unique ingrédient. Il faut 5 min de préparation, on peut le réaliser la veille, ou au moins quelques heures avant. J’y ai associé des poires pour plus de gourmandise, l’association poire chocolat fonctionne toujours bien et du kasha pour pour le croquant et faire parler…!

Pour 3-4 personnes

• 120 g de tofu soyeux

• 60 g d’un bon chocolat noir

• Un peu de lait de soja pour faire fondre le chocolat (un autre lait végétal – amande doit bien marcher ou de l’eau à défaut)

• 3 ou 4 poires selon la grosseur

• 3 c à c de kasha (sarrasin grillé)

• Pour poêler les poires 1 ou 2 c à c de sucre de canne et un peu de beurre

→ Faire fondre le chocolat dans un casserole avec le lait de soja

→ Eteindre le feu, ajouter le tofu soyeux, mélanger grossièrement et mixer au mixeur

→ Voilà c’est fait : mettre cette crème dans des coupelles ou autre jolie vaisselle individuelle et mettre au frigo 3 heures ou plus.

→ Eplucher les poires et les couper en tout petit cubes

→ Les passer 10 min à la poêle avec un peu de beurre et de sucre, laisser refroidir et répartir sur les crèmes avant de servir.

→ Parsemer quelques graines de kasha

Crumble plein été

IMGP0394

Le plein été c’est maintenant!  Tous les fruits que l’on attend avec impatience sont disponibles, jaunes, rouges… on les sent pour être sûr, on ne veut surtout pas être déçu. Je trouve que le nez est d’une grande aide, sentez!

J’adore faire des crumbles, que je fais au feeling pour la texture, et avec un peu d’inspiration pour le goût. Ce mélange pêches, abricots et framboises est doux et légèrement acidulé. L’amande apporte de la rondeur peut-être et absorbe le jus des fruits. Lire la suite

Gâteau poire, chocolat, fève Tonka

IMGP0217

C’est la saison des poires… tiens un peu d’inspiration et de concentration sans doute car cette pure invention s’est révélée être excellente! Gâteau très moelleux, peu sucré et légèrement humide. Les saveurs sont douces et réchauffantes, la fève Tonka apporte un peu d’originalité. Si on a pas de cette fève, c’est bien d’en avoir dans son placard, sinon bien sûr on peut faire sans, l’association poire/chocolat marche toujours bien. J’y ai mis une proportion importante de poires, ce qui donne de la légèreté et de la fraicheur.

Lire la suite